mercredi 30 novembre 2011

THE ARTIST

1, 2, 3, 4, les trompettes retentissent, la présentation des artistes en italique et le film commence...

Los Angeles de 1920, les premiers pas contemporains d'une Mlle Peppy (Bérénice Bejo), et les mimiques touchantes d'un Georges Valentin (Jean Dujardin) muet mais tellement expressif.Un budget important misé sur la scénographie de l'époque où l'on remarque quelques partit pris d' Une étoile est née de William Wellman.

Entendre l'anglais des années 40' à la fin. C'est là qu'on espère le retour du cinéma muet.




Aucun commentaire: